2014 : L’Homme fort de LAGNES ou le retour d’un ARTISTE

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

   Un samedi après – midi , mi septembre !

Un parcours ramené à 30 km pour le T.B.V.

Et toujours 15 km pour la Dentellière.

DSC_1311Ne pouvant plus et pas organiser la course le dimanche , notre solution a été de la proposer la veille et en après – midi. Des conditions tout à fait nouvelles, en espérant que les coureurs sachent eux aussi s’adapter. Notre décision de ramener la distance à 30 km, et l’occasion de faire découvrir un autre secteur, c’est  un parcours modifié, sans le St Amand, avec toute la chaîne Nord des Sarrasines à découvrir, puis le Rocher St Christophe, avant de rallier le village de LAFARE par cette superbe descente dans le TRIAS.

Un teaP1200398ser pour présenter la 7eme édition produit par Pierre BROUARD. Nous avons la chance de l’avoir dans l’organisation du T.B.V.. Trailer lui- DSC_1315 (2)même , pratique aussi la C O et l’escalade avec la FSGT. C’est avec art qu’il met en scène tel un documentaire sportif .

Même pas peur. Pratiquement plus de dossards pour les deux couP1200020rses avec la chaleur comme invitée; 28° au départ, ce n’est pas la canicule, c’est une température compliquée pour les efforts d’endurance. Au briefing le maître mot fut avoir une tenue adapté à la température et BOIRE – BOIRE régulièrement.

Surprise: avec le retour d’Andy SYMONDS et la présence du Team CAMINO SPDSC_0240ORT; sans compter ceux qui reviennent avec plaisir comme Florence HOUETTE, Christine GROSJEAN et des « anonymes » comme Philippe DUCLAIROIR de CARPENTRAS.

Comme à son habitude Andy SYMONDS est parti à son rythme, souple, aérien, plein d’énergie. Quelques uns ont emboîté la fouP1200044lée comme Fabien MERCHAT.

Au ravitaillement à  LAFARE les positions étaient acquises. Le problème fut DSC_1577 (2)quelques bobos , l’état de fraîcheur de certains coureurs dû à un rythme trop rapide , le manque de résistance d’autant plus que le terrain est très exigeant, et surtout l’hydratation insuffisante. Trop de coureurs partent avec seulement 500 ml et trop de coureurs ne vident pas leur camel back sur  les 17 km de la première partie. Trop de coureurs n’ont pas l’habituDSC_1585de et n’arrivent pas à boire en course faute de l’expérimenter régulièrement en entraînement. Et je ne parlerai pas des gels , manière de s’alimenter en course qui n’apportent pas les effets escomptés voire même apportent leur lot d’effets indésirables.

Dans un temps critique de la durée de course, Le Dévès est  toujours redoutable. Puis découverte du raidar au Sud du Graveyron , avant de       redescendre sur le Pontillard. Un ravitaillement en eau fort apprécié a vu passer de nombreux coureurs en mode endurance fondamentale.

  Andy SYMONDS a contrôlé la course dans la montée de CarabDSCF5499elle, puis il est parti dans la descente sur BEAUMES à sa mesure, avec cette allure très relâchée qP1200150ui lui permet de s’envoler sur le terrain escarpé. Malgré les efforts pour tenter de le recoller, Fabien MERCHAT , rentre deuxième à deux minutes . Et troisième à trente trois minutes, Stéphane OLIVERA.

CheDSC_0512z les Féminines, Florence HOUETTE, franchie la première la ligne d’arrivée, ivre de bonheur, 12eme au général, heureuse d’avoir traversée le Massif des Dentelles avec de superbes sensations. Sur le podium l’ont rejoP1200228int Aude DIET et Hélène BOCQUET de l’association COMBES et CRÊTES.

[/vc_column_text][vc_text_separator title= »C’EST DU TRAIL » title_align= »separator_align_center » color= »grey »][vc_column_text]Enfin bilan positif pour l’association COMBES et CRÊTES, et ce n’est pas un vain mot après des années de galère. Si le Trail Beaumes de Venise est toujours présent sur la scène des Trails de Provence c’est avant tout grâce aux bénévoles qui répondent présents depuis sept ans , et par leur action couvre l’ensemble des besoins de l’organisation.

C’est aussi grâce à l’aide matérielle de la commune qui met à disposition la scène dont nous avons besoin depuis le début.

Et merci encore à tous les coureurs qui animent toutes les courses à pied, inscrivent le TBV ou la Dentellière dans leurs objectifs de l’année, font le déplacement, oh bien sûr pour tenter leur exploit sportif, mais un exploit qui apporte son soutien et son obole .

Enfin quoi de mieux que de revoir la vidéo de cette édition[/vc_column_text][vc_gallery type= »flexslider_fade » interval= »3″ images= »4806,4807,4808,4809,4810,4811,4812,4792,4788,4787″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » title= »Un départ de course – – – des Paysages » img_size= »600 X 350″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Des photos de cette 7eme édition:

img src= »https://farm1.staticflickr.com/209/19981182179_fdbc6dd706_z.jpg » alt= »P1220642″ width= »640″ height= »427″ />/a>[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text] // ]]>[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Lire précédent

TBV 2015 – Teaser

Lire la suite

Encyclopédie Pratique du JOGGING

%d blogueurs aiment cette page :