Dans CINQ semaines: la 8eme édition du T.B.V.

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

Prochaine étape du Challenge des Trails de Provence

Au 5 août nous comptabilisons 150 inscrits sur le T.B.V. et 75 sur la Dentellière

Rappel: 300 dossards disponibles sur chaque course.

Au sujet des inscriptions: le dossard sera remis si le dossier est complet. Pour les licences, il n’y a plus de dérogation pour les FFA. Toutes les licences ne sont plus valables au delà de la date d’expiration. Le certificat médical doit impérativement daté de moins d’un an.

Sur la liste d’inscrits , le dossier est complet si vous avez la case VERTE.

Petits conseils à méditer et qui ne coûte rien si ce n’est qu’à soi même:

le parcours Trail de Beaumes de Venise s’apparente à un cross long où s’enchaînent de fortes montées et des descentes techniques. c’est un toboggan géant au coeur du Massif des Dentelles. Cet enchaînement d’effort dans les forts pourcentages et les relances sur des terrains compliqués avec racines , roches, dévers, escaliers, singles tortueux au milieu des buis et chênes verts, sollicitent à outrance le corps, en particulier les chevilles et les adducteurs. L’agileté et le souplesse, avec un gainage solide, un pied résistant sont nécessaire si on veut traverser en course à pied le massif, accomplir la boucle sans regret et souffrance excessive.

Un travail spécifique de résistance et de pliométrie sur un gros fond d’endurance permettront d’acquérir les qualités athlétiques pour le T.B.V. et tout trail confondu. C’est à l’entraînement tout au long de l’année que se construit son état de forme.

De même se ravitailler et boire en course: cela s’apprend à l’entraînement. C’est lors des sorties longues, voir rando – course, que l’on installe l’habitude.

Le départ à 14 h 00 : si l’heure pose problème, il y a problème quelle que soit l’heure. Et le problème majeur c’est la durée, le temps en course.

En effet avec un départ le matin , les coureurs au delà de 4 h, se retrouvaient entre 12 h et 14 h dans le Dévès et Carabelle, avec tous les pépins qui s’en suivent. Avec un départ l’après midi, tous les coureurs ont à affronter les 3 premières heures, même les meilleurs. En revanche pour ceux qui vont au delà des 3 h , l’atmosphère est plus clémente, donc de meilleures conditions pour finir par les bords de la Salette.

Mais voilà, à condition d’avoir un équipement adapté aux conditions climatiques et de savoir garder allure endurance.

En ce mois de septembre, une tenue adaptée aux courses d’été, avec une protection de la tête, des lunettes de soleil, un débardeur ultra léger, un flottant large, au choix pour les chaussettes, une paire de chaussures trail vraiment tout terrain.

Enfin porter suffisamment d’eau pour être autonome sur les 16 km qui vous séparent de LAFARE, soit 1 l 500 minimum, sachant qu’il faut boire bien plus que la normale par rapport à la consommation de sucre et à l’intensité de l’effort.

[/vc_column_text][vc_separator color= »grey »][vc_single_image border_color= »grey » img_link_target= »_self » image= »4692″ img_size= »650 X 300″][vc_separator color= »grey »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]

Dès votre arrivée à Beaumes de Venise, direction le Centre Culturel à côté de la Mairie:

Pour vous accueillir, des bénévoles sont répartis sur de nombreux postes.

Un bar avec café – thé – tisanes, et céréales.

Les tables inscriptions et retrait des dossards , dès 10 h 00.

Affichage des cartes IGN des parcours et dénivelé.

Briefing devant la Mairie, un quart d’heure avant le départ: état du parcours, rappel solidarité – sécurité – entre aide entre coureurs, rappel de l’obligation de partir avec du ravitaillement solide et en eau (trail en semi – autonomie)

Dernière consigne: s’hydrater régulièrement et s’alimenter.

Si présents: présentation 1er Femme et Homme au classement du Challenge des Trails de Provence.

Durant la course: des bénévoles sur le parcours aux points clefs, en complément des secours (secouristes, médecin urgentiste, ambulance,  un poste de secours fixe à Lafare et un poste médical avancé à l’arrivée. Ils peuvent vous aider, vous dépanner et en cas d’abandon vous devez confier votre dossard.

[/vc_column_text][vc_single_image image= »2852″ border_color= »grey » img_link_target= »_self » img_size= »650 X 300″][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]

Trouver d’entrée son allure:

Savoir raisonner sa vitesse, se caler au plus vite à son allure moyenne.

Si on ne connaît pas sa valeur ascensionnelle (le TEMOR), l’indicateur le plus fiable c’est sa F C M. Rester dans la zone des 85 % (calcul fait avec la FC M Réserve pour les coureurs expérimentés). Aller au delà c’est prendre le risque de ne pas rentrer dans les temps. EX: pour un coureur dit moyen qui rentrera dans les cinq heures, il est conseillé de rester dans la zone des 90 % FCM pas plus de 30 mn et dans la zone des 95% pas plus de 15 mn. Soit 4 h 15 ou 255 mn dans la zone des 80 – 85%. C’est notre capacité à fournir un effort dans le temps. Avec la VMA le calcul est à peu près similaire.

A chaque édition, le souci majeur pour les secours en dehors de la petite casse, c’est la déshydratation et aussi l‘hypoglycémie. En 2014, avec certes un départ à 14 h 00, le record de déshydratation a été battu. Six coureurs, que des hommes, ont frôlé l’hospitalisation. Tous reconnaissent avoir très peu bu, comme une impossibilité à boire à l’effort, même ceux qui avaient pourtant un camel back d’ailleurs quasiment rempli à l’arrivée. Sans la présence d’un médecin urgentiste et son intervention nous aurions pu avoir un gros pépin.

[/vc_column_text][vc_single_image image= »1856″ border_color= »grey » img_link_target= »_self » img_size= »650 X 300″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]Pour terminer cette présentation, voici une image de la course pour 277 partants sur le TBV 2014 :

Nbre Coureurs Soit % Temps vitesse
13 coureurs 4,69 % Entre 3 h et 4 h 10 km/h à 7,49 km/h
92 coureurs 33,21 % Entre 4 h et 5 h 7,48 km/h à 6 km/h
104 coureurs 37,54 % Entre 5 h et 6 h 5,99 km/h à 5 km/h
30 coureurs 10,83 % Au delà de 6 h Moins de 5 km/h
38 coureurs 13,71 % Abandon  

C’est dire la difficulté du parcours. Il n’y a pas de petit trail, plus ou moins facile. Le trail reste une épreuve d’endurance faisant appel à des qualités athlétiques sportives spécifiques qui s’acquièrent tout au long de l’année par l’entraînement. Le T.B.V. est un super cross très – très long.[/vc_column_text][vc_column_text]historique classements

depuis le TDM en 2008, pour devenir le TBV , Trail Beaumes de Venise en 2009.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Lire précédent

Pas de Bénévoles, pas de Trail

Lire la suite

X TRAIL de Courchevel by MANU

%d blogueurs aiment cette page :