Le Tanargue: séjour 2014

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

Revisitons avec C & C, un séjour dans le Tanargue les 7 – 8 – 9 juin 2014P1250117

Départ de Beaumes sans problème, bien organisé en covoiturage.

Nous arrivons sur LARGENTIERE . Nous traversons la cité médiévale ardéchoise pour rejoindre la Roseraie de Berty.

AccuP1250111eil café – thé – pain d’épices sous les rosiers. Nous sommes au cœur d’un vallon est de toute beauté dans une ambiance de douceur. La rivière coule paisiblement pour apporter la fraîcheur .

La P1250112Roseraie est très avancée et certains rosiers terminent leur floraison. L’ensemble paysaP1250118ger est de toute beauté, plein de couleurs, de formes, de senteurs à vous enivrer éternellement. Une harmonie se dégage au cP1250115œur de cette nature apparemment sauvage. Il y a une multitude de variété de roses mais aussi d’autres arbustes ou plantes.

P1250129Pique nique au bord de l’eau,P1250114 puis nous reprenons nos coches pour rejoindre le camping la Marette près de Joannas.

Installation dans cinq mobilhomes et dans la foulée, petite balade pour se dégourdir les jambes et découvrir l’environnement de notre séjour.

[/vc_column_text][vc_separator color= »grey »][vc_single_image border_color= »grey » img_link_target= »_self » image= »3018″ img_size= »600 X 350″][vc_separator color= »grey »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]

Avec les véhicules nous allons jusqu’à Rocles pour faire une boucle jusqu’à la Tour de BrisoLa tour de Brisson-carte IGN à journ. C’est  un lieu stratégique au Moyen Age car elle permettait de contrôler la vallée de Valgorge et de communiquer avec les différentes forteresses seigneurales présentent dans chaque village.

De Rocles nous avons pris la direction du Grand Bois couvert de chataîgners pour passer par l’Adreyt puis le Serre de la Croix et arriver aux hameaux de Pouteyre et de Perrier. La Tour de Brison était en vue, mais l’heure avancée nous a fait prendre la décision de rentrer directement par le Serre de la Mission et en prenant un sentier historique qui nous a ramené à Rocles.

Au camping certains ont eu le temps de faire un plongeon dans la piscine avant le dîner (assiette charcuterie Ardéchoise, Bombine et glace à la chataîgne).

Sans tarder tout le monde a rejoint sa demeure car faut dire que les deux journées à venir étaient redoutées par tous.

[/vc_column_text][vc_gallery type= »flexslider_fade » interval= »5″ images= »3032,3033,3034,3035,3036,3037,3038,3039,3040,3041,3042,3043,3044,3046,3047″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » title= »Col de Meyrand » img_size= »500 x 250″][vc_column_text]072Dommage de ne pas revoir les images du séjour Tanargue 2014, un avant goût du Printemps aux parfumes du genêt.

Que la montagne est belle ![/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]

Deuxième jour: avec les véhicules nous avons remonté toute la vallée de Valgorge, pour passer Loubaresse et se rendre au col de Meyrand, 1170 m.

Départ plein Nord, sur une piste de ski de fond, entourée de prés et de fleurs à foison. C’est partie pour une randonnée L'aigle royal-cartebotanique sur la trace de l’Aigle Royal; Nous passons près du sommet du Grand Tanargue dans la forêt domaniale des Chambons et ce jusqu’à la station de la Croix de Bauzon avec ses canons à neige, 1365 m.

Nous plongeons dans le bois de l’Ubac en passant le Cros du Cerf. Nous dépassons les Chambons avec l’intention de s’arrêter pour le pique – nique. Nous poursuivons dans l’espoir de trouver un espace au bord de cette rivière ou torrent que nous apercevons en contre bas qui est tout simplement la Borne.  C’est dans le Bois du Bouquet que nous trouvons après un pont un accès à cette eau magique qui jaillit de la montagne et franchit tous les obstacles rocheux.

Soleil et ombre, tous sur un rocher au bord de cette rivière qui chante, le pique – nique et le temps de repos sont fortement appréciés..

La piste nous fait contourner toute la forêt domaniale avec un passage à 1400 m, près du GR 4 que nous coupons pour passer dans le Bois des Portes et rejoindre le col de Meyrand.

Distance: 21 km 500  avec 566 m D +  ; pour 5 h 42 de marche.

[/vc_column_text][vc_gallery type= »flexslider_fade » interval= »5″ images= »3050,3051,3055,3056,3058,3059,3061,3062,3063,3064,3065,3066,3067,3068,3069,3070,3071,3072,3073,3074,3075,3077,3078,3079,3080,3081,3082,3083,3084,3085,3086,3087″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » img_size= »500 x 250″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_text_separator title= »Troisième journée, « la tant redoutée«  que nous appellerons la Cham du Cros: » title_align= »separator_align_center » color= »black » style= »double »][vc_column_text]

Tout le monde est sur le pied de guerre , en fin presque, Caroline a toujours le genoux en souffrance et préfère s’abstenir. Quand à Fred, après son exploit de la veille en descendant toute la vallée de Valgorge en vélo, il va rééditer son exploit autour d’un lac dans les environs.La cham du cros-carte

Nous sortons du camping par le chemin des écoliers pour rejoindre Blaunac, puis le Vernet. Dans le bois de Mondon nous pouvons admirer des chataîgneraies entretenues avec leur filet vert pour la récolte, accrochés au tronc centenaire. Et ça grimpe, ça grimpe. Nous passons le Pissas et nous nous attaquons à la rude montée à travers les genêts qui nous amène sur la Cham du Cros. Avant le col du Merle nous décidons de nous caler à la fraîche dans le bois pour le pique – nique. Les douleurs et différents bobos ressortent, que va être la suite.

Après cet agréable moment passé sous les hêtres, le groupe plein de courage est reparti en direction du col du Merle couvert de genêts. Photo.

Descente sur le versant Sud de l’Ouragel en dessous du suc du Capitaine et ce plein soleil, avec grosse chaleur. Il y a toujours autant de fleurs le long du sentier tracé de pierre en pierre. Les G R de Pays sont la plupart du temps très beau et ils ont une Histoire. Nous passons entre les Taillades et les Gardinettes. Le paysage est fabuleux, la Tour de Brison apparaît sur la ligne de crête de ce fameux tour du Tanargue. Valousset est en vue et la fatigue aussi. Boire est le maître mot et nous sommes ravitaillés par une gentille dame à l’entrée du hameau. Tout le monde se restaure et certains commencent à fléchir.

Une vielle blessure coupe l’élan de l’une et l’exténuation les pattes de trois autres. Nous organisons un rapatriement avant de poursuivre vers Bouteillac et la Croix de Rocles pour passer en dessous du Jal (cela rappelle un premier séjour sur le Tanargue en 2007) et enfin Blaunac.

Reste plus qu’à retrouver notre camping point de départ de cette randonnée particulièrement difficile et chaude.

Douche, piscine, boissons : un joli programme de récupération avant de reprendre la route pour le Vaucluse.

[/vc_column_text][vc_gallery type= »flexslider_fade » interval= »3″ images= »3106,3105,3104,3103,3102,3101,3100,3090,3091,3092,3093,3094,3095,3096,3097,3089″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » img_size= »600 x 350″][/vc_column][/vc_row]

Lire précédent

la Couronne

Lire la suite

la nesque

%d blogueurs aiment cette page :