PIOLENC

[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_gallery type= »flexslider_fade » interval= »3″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » img_size= »600×300″ images= »5354,5353,5352,5351,5350,5349,5348″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/4″][vc_column_text css_animation= »top-to-bottom » css= ».vc_custom_1443865838809{background-color: rgba(221,51,51,0.72) !important;*background-color: rgb(221,51,51) !important;} »]

27 septembre 2015

[/vc_column_text][vc_single_image image= »126″ css_animation= »top-to-bottom » border_color= »grey » img_link_target= »_self » img_size= »300×300″][vc_column_text css_animation= »top-to-bottom »]

Descriptif technique :

un secteur très particulier de forêts et de carrières[/vc_column_text][vc_column_text css_animation= »top-to-bottom »]

Profil de la rando :

env. 14 km avec env. 220 m D +[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »3/4″][vc_column_text css_animation= »bottom-to-top »]

Cette rando a été organisée par Claude Clément de Piolenc Rando Nature dans le cadre de la 3eme semaine Vauclusienne de la Randonnée Pédestre par la FFRP.

24 personnes au départ dont 12 de C & C.

Dans un premier temps, visite du vieux Piolenc avec un guide local, puis départ vers les collines plus au nord pour découvrir la flore très particulière de ce secteur et les vestiges de l’activité humaine. L’itinéraire est quelque peu perturbé par la présence d’une battue au sanglier, mais notre guide connaît le secteur comme sa poche et improvisera pour que nous restions à distance tout en visitant les sites prévus.
Flore particulière car nous nous trouvons sur des sols sableux et acides avec pin maritime, bruyère en fleurs, ciste à feuilles de sauge un peu comme dans la forêt d’Uchaux plus au nord ou les sablons de Mormoiron (pas d’arbousier cependant).
Activité humaine importante car le sol est parsemé d’anciennes carrières à ciel ouvert ou en galeries qui donnent un relief particulier voire inquiétant ; certains puits étant juste camouflés par des branchages…
Claude nous emmène visiter une de ces carrières souterraines, carrière de sable blanc utilisé pour la construction. Un peu plus loin, les restes d’une installation de broyage, tamisage et conditionnement du sable.

Retour aux voitures vers 16 h 30.

Un grand merci à Claude pour cette belle journée et  à Jean – Loup qui a pu apporter matière sur la flore et la géologie.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text css_animation= »bottom-to-top »]
[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Lire précédent

Trail du pacte avec les loups

Lire la suite

REPRISE

%d blogueurs aiment cette page :