STANDBY . . . Jusqu’à quand ?

Le 12 mars, douche froide, la situation de crise sanitaire nous a amené à stopper net toutes nos activités. Nous n’avons pas attendu l’obligation de confinement tombé quelques jours après.

À un moment ou le rythme de croisière était pris et le Printemps promettait de beaux moments associatifs.

  • La MARCHE NORDIQUE allait bon train avec encore de nouveaux adhérents sur chemins et sentiers , se servant de mieux en mieux des bâtons pour se propulser de l’avant avec énergie et gaîté.
  • La COURSE À PIED HORS STADE avait pris un train d’enfer avec des entraînements poussés, des participations à des courses avec des performances personnelles à la clef. Des objectifs forts se présentaient tel que marathon, ultra – trail. Tout à coup ces derniers se sont réduits à un kilomètre de chez soi et une heure maximum par jour. De quoi tourner en rond mais aussi de travailler la qualité avec renforcement musculaire, gainage, pliométrie, VMA. Les jardins, les champs, les petites routes, ont fait office de stade d’athlétisme.
  • Le YOGA -RELAXATION apportait à chaque séance hebdomadaire du bien être , de la détente, de la relaxation, avec un axe fort sur la respiration. De plus en plus d’adhérents rejoignaient le groupe tant et si bien que la salle pourtant grande voyait son espace largement rempli et les plaids en fin de séance recouvrir d’un voile ouaté ce collectif uni dans la zénitude.

Nous avons eu un grand moment de fête avec l’ALIGOT Auvergnate et le karaoké, le tout préparé et animé par Jean – Luc. Nous étions soixante dix confinés dans la salle des fêtes de Beaumes de Venise et l’ambiance fut à la hauteur de l’événement, c’est à dire explosive, chaude et chaleureuse.

Il était une fois la course à pied:

Le tableau « Qui Court Où » s’emballait couvert de projets. Après Mormoiron et Fontaine, c’est le Ventoux qui a fait l’objet de toutes les intentions avec douze montagnards qui ont pu se lancer de justesse; ainsi que la préparation au marathon pour quatre mousquetaires moins chanceux. Maintenant c’est maintenir la forme physique, si possible son niveau de course et patienter.

Il était une fois des projets . . .

Non seulement des trails et autres courses dans tous les coins de la Région, voire au delà, mais aussi des sorties marche nordique à la journée dont une à St May pour défier les vautours au vol plané , une sortie associative en Petite Camargue pour participer à une ferrade. Bref des projets qui sont tombés à l’eau. Nous remettrons le couvert quand les temps seront à nouveau propice. la Vie Associative à la peau dure et repartira de plus belle dès que faire ce peut.

Pour l’instant en ce début de joli mois de Mai pluvieux c’est une reprise individualisée du sport qui est prévu à partir du 11 mai. Soyons prudent. Prenons soin de nous. Protégeons nous. Voyons comment cela se passe et comme écrit par un député Suisse:

IL FAUT AGIR AUSSI VITE QUE POSSIBLE,

MAIS AUSSI LENTEMENT QUE NÉCESSAIRE

En attendant espérons vivre un nouveau solstice d’Été au sommet du Ventoux; même individuellement.

Lire précédent

MARCHE NORDIQUE DE JANVIER A JUIN 2020

Lire la suite

À l’heure du déconfinement progressif…

%d blogueurs aiment cette page :