Trail blanc des Coulmes dans le Vercors

[vc_row][vc_column][vc_column_text]Pour ceux qui n’ont jamais fait de trail blanc, voila ce que ça peut donner :
Samedi 7 février, nous voila 5 coureurs du Vaucluse partis pour le Vercors, confiants, la météo a annoncé un peu de soleil. Aux Coulmes le soleil n’est pas au rendez-vous mais le paysage est féérique. On est chauds bouillants mais à 15h il fait déjà -6°C ça calme. On va voir si on peut récupérer nos dossards. pas de marquage pas d’organisation?? « oh là, c’est à 18h30 la course y a pas le feu!! » revenez plus tard.
Bon, nous allons donc tester tranquillement la solidité de la neige sur le début du parcours. Ça a l’air d’aller, et puis il ne fait pas si froid que ça. Ça va bien se passer, 10km et presque pas de dénivelé (150m, mais en fait sur 1 boucle donc en tout 300m). C’est pas grand chose!
17h on va se préparer. Qu’est ce qu’on met, 1 pantalon? 2 collants? P10104001 doudoune? la chapka?? les moufles? le KWay?, chacun teste un peu son matériel, ne pas oublier la frontale, il fait déjà nuit pas de lune ici, le ciel est tout noir. On récupère nos 5 dossards, 100 inscrits pour la 2° édition de ce trail blanc des Coulmes. C’est très familial.
18h30 c’est parti pour 2 boucles de 5 km, on se rend tout de suite compte que ça va pas être si facile, la piste labourée par les nombreux coureurs qui sont devant devient difficilement praticable, ça glisse, ça enfonce, on se tord les chevilles, la montée de 1.5km n’en fini pas, je marche déjà un peu, « ça va aller mieux dans la descente , ça sera trop bon de courir à fond dans la neige », en haut de la cote premier passage « trappeur » c’est à dire dans la fraîche ou plutôt dans une succession de trous de 50cm de profondeur, à chaque pas il faut ressortir, si j’essaye de courir je me casse la figure, et je m’épuise pour me relever, restons calme on va marcher c’est pas grave.
A la sortie petit passage agréable sur une piste de ski de  fond un peu descendant mais on s’enfonce drôlement la neige cède brutalement sous les pieds, ça glisse…chaque pas demande un effort important (et c’est le passage le plus roulant), ensuite un signaleur annonce « à gauche 200m de descente » il a mis des petites bougies dans la neige c’est joli. Chouette de la descente !! mais rebelote 200m de passage sauvage super raide dans de la poudreuse super profonde, je dois m’extirper à chaque pas de l’ornière, je marche, mais voila un petit groupe qui me double en sautillant, j’essaye, ah oui ça marche si on saute! mais j’arrive en bas un peu exténuée. Pas grave c’est bientôt la fin de la première boucle, sauf que, ça remonte pour passer une bosse, je ne veux pas me cramer, y ‘a encore un tour à faire, je marche. La voila, la descente de l’arrivée, mais la neige est retournée par les nombreux coureurs, putain, c’est super dur de courir là dedans, faut bien choisir son passage, ça tue les chevilles, c’est crevant. En fait c’est impossible de récupérer sur tout le parcours.

Voila l’arche d’arrivée, le speaker annonce 46 mn, petit ravito, je prend mon temps, je ne suis pas fatiguée j’ai bien géré et c’est reparti pour le deuxième touArrivée à Rencurelr, un peu plus facile, la montée se fait par la route enneigée ça porte plus, et les passages non damés sont plus facile la deuxième fois, et c’est l’arrivée en 1h31, pas si mal!
On est tous supers contents (allez comprendre), en plus, à 5 on a raflé 5 podiums, bravo à ces courageux aventuriers des neiges.
Pour suivre on a pu profiter du bain norvégien avec l’apéro sous le ciel glacial et les décors de reine  des neiges. Et dimanche petite boucle en ski de fond histoire de récupérer et de faire partir les courbatures. Heureusement que le domaine de ski de fond était fermé sinon on aurait surement fini en nocturne. Même plus peur de la neige la nuit!![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_gallery type= »flexslider_fade » interval= »3″ onclick= »link_image » custom_links_target= »_self » images= »2564,2563,2562″ img_size= »500×350″][/vc_column][/vc_row]

Lire précédent

Snow Trail de Montgenèvre

Lire la suite

modene-mazan

%d blogueurs aiment cette page :